beluxphoto.com

forum photo belgique luxembourg


Maison Européenne de la Photographie

Partagez
avatar
Leky
TRES BAVARD
TRES BAVARD

Nombre de messages : 910
Masculin Age : 42
Localisation : Gouvy
Niveau photo : Amateur
Expérience : > 10 < 20 ans

Boitier : EOS 400D + EOS 7D + RX100
Objectifs : EFS 15-85, 18-55 IS - EF 50 - Tamron 10-24 - Tamron 28-75 - Tamron 70-300 USD - Kenko - Sigma 105 - Samyang 8 - SRT 303
Date d'inscription : 17/02/2008
Réputation : 0
13082011

Maison Européenne de la Photographie

Message par Leky

L'ombre de la guerre
29 juin - 25 septembre 2011

L'exposition propose une réflexion sur le pouvoir symbolique des images en présentant un choix de 90 photographies les plus marquantes du reportage de guerre. La période a été circonscrite en prenant comme point de départ la guerre civile espagnole - conflit qui a inauguré l'ère du photojournalisme moderne - et en s'arrêtant en 2007 pour permettre un recul suffisant par rapport à l'actualité brûlante.
Afin d'en saisir tous les enjeux, ces images iconiques sont accompagnées d'un texte qui retrace le contexte de la prise de vue, auquel s'ajoute une série de données chiffrées démontrant l'impact des guerres sur nos sociétés.
Cette exposition permet ainsi de traiter différemment de l'histoire : il est certes question de drames, de destructions mais la vision de ce monde hostile engage une réflexion sur l'avenir de l'humanité.

Commissaires : Alessandra Mauro et Denis Curti

L'exposition est organisée par Constrato, dans le cadre du projet Science for Peace de la Fondation Umberto Veronesi.



Jane Evelyn Atwood

29 juin - 25 septembre 2011

Première grande rétrospective consacrée à la photographe américaine Jane Evelyn Atwood, l'exposition rend compte de trente-cinq ans de travail. Organisés autour de six séries majeures (les prostituées, les aveugles, les femmes en prison, Jean-Louis/Vivre et mourir du sida, les victimes de mines antipersonnel, Haïti) et d'une vingtaine de photographies inédites sur différents sujets, les quelques 200 tirages de l'exposition retracent le parcours d'une photographe sans concession, sensible aux destins de ceux que leur condition et les drames de la vie ont rejetés à la périphérie, loin des regards de la société.



Génération de l'air

29 juin - 25 septembre 2011

Le 18 avril 2000 apparaît dans les kiosques un nouveau bimestriel de l'air. La première couverture donnait le ton : une photo de Shadi Ghadirian d'une Iranienne portant une radio sur l'épaule, titrée "L'Iran n'écoute plus la voix de son maître".
Le magazine, qui a fêté ses 10 ans l'année dernière, a publié de nombreux reportages en textes et en images, toujours à la recherche d'auteurs singuliers. De l'air est un magazine de photojournalisme comme on en fait peu ou plus, loin des tumultes de l'actualité, il s'autorise tous les sujets, toutes les écritures.
L'exposition rend compte de cette génération de photographes qui a émergé dans les pages de la revue : 30 regards autour de thèmes qui lui sont chers tels que le paysage, la nuit, le portrait, le nu. ponctués de la totalité des couvertures et d'une sélection de pages intérieures.



Xavier Fourtou

29 juin - 25 septembre 2011

L'exposition présente une série de visages photographiés par Xavier Fourtou à São Paulo. Dans la plus grande ville du Brésil, il s'est intéressé aux graffitis, ceux de la Villa Madelena tout d'abord, puis ceux trouvés au hasard de ses pérégrinations.
Les portraits qui en résultent sont agencés en diptyques ou en mosaïque et accompagnés d'une légende, un adjectif qui qualifie l'humeur et le caractère de ces personnages. Ces compositions révèlent l'énergie propre au peuple brésilien. Le rythme des formes et des couleurs rend hommage à cette culture métissée.



Xavier Lambours "XL"

29 juin - 25 septembre 2011

Le photographe Xavier Lambours, connu avant tout pour ses portraits, échappe à toute classification. Co-fondateur de l'agence Métis, collaborateur au journal Hara Kiri et à Libération, on l'a souvent associé aux événements cinématographiques comme le festival de Cannes dont il a toujours su capter les moments insolites. Son regard ne cesse d'interroger les stéréotypes et les évidences de notre société, que ce soit pour débusquer la personne derrière le personnage ou pour cerner au plus près, avec empathie, des visages anonymes. Le mélange des genres est sa marque de fabrique et il en use avec humour, impertinence et ironie. C'est pourtant dans un genre mille fois rebattu, celui du nu féminin, que Xavier Lambours trouve les accords les plus surprenants et les plus intimes. Par la grâce du regard, surgissent les figures du désir. Des images somptueuses composent alors un ultime chant d'amour à la féminité, célébrant avec allégresse et pudeur la secrète beauté des origines du monde.


http://www.mep-fr.org/
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

avatar

Message le Dim 14 Aoû 2011 - 8:33 par claudy

merci pour l'info Wink
avatar

Message le Lun 15 Aoû 2011 - 5:46 par honeybee

Vraiment intéressant ,merci pour l'info.

Message  par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 21 Oct 2018 - 8:38