beluxphoto.com

forum photo belgique luxembourg


TANZANIE: Retour vers la vie sauvage ... Deuxième partie.

Partagez
puma
puma
VRAIMENT BAVARD
VRAIMENT BAVARD

Nombre de messages : 1408
Masculin Age : 69
Localisation : En Corse du sud
Profession : Retraité sans profession ...
Niveau photo : Débutant
Expérience : > 10 < 20 ans

Boitier : Canon EOS 60D et Canon EOS 70D
Objectifs : 17-50 mm f/2,8 Tamron
60 mm f/2 Tamron
70-300 mm f/4-5,6 L IS USM Canon
150-600 mm Tamron
Date d'inscription : 30/11/2009
Réputation : 3

TANZANIE: Retour vers la vie sauvage ... Deuxième partie.

Message par puma le Lun 10 Jan 2011 - 17:35

...

A la fin de la première partie de ce récit, nous nous sommes quittés alors que nous venions de rentrer déjeuner au LOBO Lodge dans le Nord de la réserve du SERENGETI en TANZANIE.

C'était ici:

http://www.beluxphoto.com/t9438-tanzanie-retour-vers-la-vie-sauvage

Ainsi que je vous l'avais indiqué le LOBO Lodge est bâti sur un Kopje ce qui l'intègre assez bien et avec une certaine discrétion dans le paysage.

-150-


-151-



Quelques "habitants naturels" peuplent ces rochers. Parmi ceux que nous avons pu voir, je vous ai déjà parlé du Daman des rochers que l'on croise dans toutes les coursives près de la salle de restaurant.

-152-




A certaines heures de la journée, on peut aussi croiser ces Agames mwanzae. Le mâle ci-dessous, est très coloré:

-153-



Alors que la femelle se fait plus discrète:

-154-



Avec un peu de chance, on peut aussi (brièvement) rencontrer un Astrild cordon-bleu. Ici avec les joues rouges, c'est un mâle:

-155-




Près de la piscine, ce Guêpier nain m'a autorisé quelques déclenchements, même si l'environnement est un peu chargé ... Suspect

-156-


---


Nous repartons en milieu d'après midi, mais vraiment sous des lumières horribles. en quelques minutes on passe de la lumière dure mais brève d'un soleil violent, à un ciel gris très sombre. Pas grand chose à conserver de cette après midi alors que nous avons évolué dans un paysage agréable à flanc de montagne.

Nous n'en verrons pas souvent , c'est pourquoi je conserve l' image qui suit.
C'est la plus grande Antilope d'Afrique aussi massive qu'un taureau: L'ELAND du Cap

-157-



Autre nouvelle rencontre: des BUBALES de Coke avec des jeunes.

-158-



Pendant un instant ce Gnou surpris, nous la joue façon taureau de Camargue.

-159-



Rencontre avec un groupe de Gazelles de Thomson .
Il n'est pas facile de se souvenir des noms de toutes ces gazelles, mais pour celles-ci je me suis inculqué un moyen mnémotechnique simple, il y a longtemps. La bande noire (presque) horizontale me fait penser à la barre supérieure du "T" de Thomson .... Suspect
En effet lors de mon premier safari au Kenya, il y a bien 20 ou 25 ans, j'avais du mal à identifier les gazelles, et je mélangeais avec les Gazelles de Grant (qui n'ont pas la barre noire). Et quand on sait que parfois les troupeaux se mélangent ...

-160-


Ici une Gazelle de Thomson mâle avec ses grandes cornes.
En général la femelle n'a pas de cornes, ou alors des petites très fines.

-161-


-162- Shocked pale Décidément !!



-163-



Un rencontre sympathique avec des PIES Grièches à dos gris

-164-



Un petit groupe d'Elephants est aussi agréable à trouver dans ce paysage.

-165-



Tandis que le jour décline, et que nous sommes sur le retour, la dernière rencontre digne d'une photo sera ce VAUTOUR de Rüppel dans une attitude très classique:

-166-



---

puma
puma
VRAIMENT BAVARD
VRAIMENT BAVARD

Nombre de messages : 1408
Masculin Age : 69
Localisation : En Corse du sud
Profession : Retraité sans profession ...
Niveau photo : Débutant
Expérience : > 10 < 20 ans

Boitier : Canon EOS 60D et Canon EOS 70D
Objectifs : 17-50 mm f/2,8 Tamron
60 mm f/2 Tamron
70-300 mm f/4-5,6 L IS USM Canon
150-600 mm Tamron
Date d'inscription : 30/11/2009
Réputation : 3

Tanzanie: Retour vers la vie sauvage ... Deuxième partie.

Message par puma le Sam 29 Jan 2011 - 18:09

...

La nuit s'est bien passée, et nous avons très bien dormi dans notre vaste tente du MEDIUM CAMP adossé à une colline, en plein centre du SERENGETI. Nous avons entendu quelques ricanements de Hyènes, mais c'est bien le minimum à espérer dans un tel logement. Il fait assez frais la nuit, mais les lits sont parfaitement pourvus en couvertures.

Toute la nuit une lampe à pétrole est maintenue allumée sur un piquet devant chaque tente et un garde surveille (sans armes, je précise) l'arrivée éventuelle d'animaux dangereux dans le périmètre du camp.
Dans la tente nous disposons de deux ampoules alimentées par une batterie 12 Volts, elle même rechargée, le jour, par un petit panneau solaire.
Pour revenir de la tente restaurant le soir deux gardes nous raccompagnent en surveillant avec de puissantes torches les herbes et fourrés environnants.

Au réveil, quand nous ouvrons le panneau avant de la tente, voilà le paysage qui s'offre à nos yeux. Nous sommes de plein pied dans la réserve, sans clôture ni grillage.

-219-


-220-



L'ensemble parait sommaire, mais en fait nous avons tout le confort. Une partie de la tente, séparée de la chambre, est aménagée en salle de bain avec lavabo, douche et W.C.
Mais allez-vous me dire: Et pour l'eau comment fait-on dans ce campement temporaire ???
Eh bien l'eau arrive tous les 2 ou 3 jours par camion citerne.
Un grand bidon d'eau froide est posé sur un support à l'arrière de la tente alimentant par gravité le lavabos et la chasse des toilettes.

Et donc me direz-vous: Pas d'eau chaude pour la douche ... ?
Eh bien SI !
Toutes les après midi de l'eau est mise à chauffer sur un feu de bois, et sur demande à une heure définie à l'avance par le bénéficiaire, on vient vous livrer 10 litres d'eau chaude par personne. Cette eau chaude est versée dans un récipient souple hissée en haut d'un mat et raccordé à la douche. Voir ci-dessous.
Bien sûr c'est une petite quantité, mais avec un brin d'organisation c'est amplement suffisant et croyez que cette douche chaude au milieu de la savane, c'est DIVIN.

Dans ce campement on se prendrait pour Robert Redford dans Out of Africa....cheers

-221-


-222-




... Mais d'autres semblent aussi se prendre pour Merryl Streep .... Very Happy

-223-



Bon, c'est bien beau toutes ces explications, mais l'air de la savane ... cela creuse et un bon petit déjeuner est le bienvenu.
Il faut signaler le grand mérite de l'équipe qui fait fonctionner ce camp. Il n'est sans doute pas évident de faire de la cuisine ici, pourtant, nous avons bien mangé, des plats très bien préparé, et très bien servis avec style et avec le sourire.

Ici Monique, Muddy notre chauffeur, et Joëlle (Merryl Streep ...) en grande conversation au sujet du programme de la journée sans doute.

-224-



Nous embarquons dans notre fringuant (et vaillant) TOYOTA, et quelques centaines de mètres plus loin, nous rencontrons de curieuses antilopes.
Ici le BUBALE de COKE avec l'implantation bizarre des cornes fixées sur un pédoncule au dessus de la tête.

-225-


-226-



Je les mélange toujours, ci-dessous le DAMALISQUE avec ses taches sombres.

-227-



Autre singularité dans la savane le SERPENTAIRE ou Secretaire des serpents.

C'est un rapace marcheur à l'allure majestueuse. On le rencontre surtout au sol. Il peut parcourir des kms à pattes à la recherche de serpents lézards rongeurs. Il fait un peu plus d'un mètre de haut et plus de 2 m d'envergure. Son vol est tout aussi majestueux que sa démarche.
Il possède à l'arrière de la tête des plumes érectiles, et il frappe ses proies de sa patte doigts repliés comme un poing .... Suspect

-228-


-229-



Le nom de Secretaire dont il est affublé, vient justement de ces plumes derrière la tête. Elles le font ressembler aux secrétaires qui dans l'ancien temps, portaient la plume ou le crayon sur l'oreille ...

-230-



Plus loin, nous retrouvons les vastes plaines caractéristiques du Serengeti central , avec des herbivores qui évoluent avec plus de sérénité. L'herbe étant assez rase, ils n'ont pas d'attaque surprise à redouter des félins dans la journée.

Ici des ZEBRES de Burchell

-231-


-232-



---
puma
puma
VRAIMENT BAVARD
VRAIMENT BAVARD

Nombre de messages : 1408
Masculin Age : 69
Localisation : En Corse du sud
Profession : Retraité sans profession ...
Niveau photo : Débutant
Expérience : > 10 < 20 ans

Boitier : Canon EOS 60D et Canon EOS 70D
Objectifs : 17-50 mm f/2,8 Tamron
60 mm f/2 Tamron
70-300 mm f/4-5,6 L IS USM Canon
150-600 mm Tamron
Date d'inscription : 30/11/2009
Réputation : 3

TANZANIE: Retour vers la vie sauvage ... Deuxième partie.

Message par puma le Jeu 3 Fév 2011 - 18:03

...

Cette matinée avance doucement, avec parfois un agréable rayon de soleil, mais surtout un ciel laiteux qui donne des résultats étranges voire pénibles coté photos.
Les pistes sont parfois roulantes parfois plus défoncées. Dans cette région, il y a un peu plus de circulation de part la présence de nombreux lodges.

-233-



Cette journée va être "féline". En effet, nous rencontrons d'abord un GUEPARD juché sur une vielle termitière, hélas trop loin du véhicule pour des images correctes (même avec un 400 mm !).

... Peu de temps après ce sont trois autres GUEPARDS qui s'offrent à notre vue, plus près et en terrain découvert.
Il y a deux jeunes (mâles, femelles ??) caractérisés par le duvet en crinière qui orne encore le dessus du cou et des épaules.

-234-


-235-


-236-




Et puis, couchée sous un arbuste, il y a la mère Guépard, que les deux petits vont rejoindre.

Vous remarquerez les dizaines de gazelles de Thomson très près des félins. Le terrain étant découvert, la mère Guépard, (vraisemblablement la seule des trois qui chasse ), mais aussi les Gazelles ou autres Zèbres savent que sans l'effet de surprise ce n'est même pas la peine d'essayer. C'est d'ailleurs toujours amusant de voir à quel point les "proies" qui ont bien repéré les félins, peuvent s'en approcher ... dangereusement. Ceci est uniquement vrai en terrain dégagé .
Peut être même que la mère Guépard a déjà fait une tentative infructueuse, plus tôt non loin de là et il lui faut se remettre de sa course. Ce qui peut prendre quelques heures. Ces animaux peuvent courir vite sur de courtes distances, mais le temps de récupération de cet effort est très long, et nécessaire, sinon le coeur ne tient pas ....

-237-




Plus loin, retrouvailles toujours attendries (pour nous ...!) avec nos copines, les GIRAFES. Ici un jeune mâle (à gauche) semble très attiré par une très jeune femelle. Les amours de la savane ....

-238-



Cent mètres plus loin, ce joli groupe en plein repas traditionnel pour des GIRAFES: accéder aux feuilles supérieures des arbustes ou des arbres que les autres animaux ne peuvent atteindre.

-239-


-240-




Je vous l'ai déjà dit: j'adore ces grands arbres isolés du Serengeti central.

-241-



Je les adore autant pour eux mêmes, et leurs formes bien proportionnées, mais aussi pour le fait que ce sont des refuges parfaits, pour certains "gros chats" comme ici.
(notez au passage qu'il faut avoir l'oeil affûté d'un guide pour repérer cette scène).

-242-





Devant cette scène, je suis à la fois excité par le tableau, et furieux contre ce violent contre jour. J'ai très peur de ne pas saisir une photo correcte, et j'ai donc multiplié les prises de vues avec des corrections différentes.
Pour limiter les effets du contre jour, j'ai toujours essayé de cadrer le maximum de surface de l'arbre ...
(Vous me direz ce que vous pensez du résultat ?)

-243-


-244-


-245-



Et soudain ! Oh rage oh désespoir ! Le LEOPARD (à priori ce serait un mâle ) change de position .... et nous ne pouvons pas quitter le chemin sur lequel nous sommes,et nous croyons bien à ce moment que la séance photo est terminée ...

-246-


Mais heureusement pour nous, cette nouvelle position ne semble pas confortable et il reprend la précédente que nous apprecions beaucoup plus.

-247-




Car chez les LEOPARDS aussi: "Comme on fait son lit, on se couche ...."



La journée "féline" est loin d'être terminée, mais il n'y a pas que cela à voir dans le Serengeti central.
Comme nous longeons souvent l'une ou l'autre des nombreuses rivières de cette région, nous faisons quelques rencontres intéressantes:
ici le HERON Strié.

-248-


-249-




Plus loin, c'est le modèle de taille (très) supérieure: le HERON Mélanocéphale

-250-


-251-



Dans cet arbre "acacias fièvre jaune" il y a du monde. Les "guirlandes" qui pendent au branches sont des nids de TISSERINS.
Un HERON Mélanocéphale est posé sur son grand nid posé à plat sur la branche.

-252-



Ici, nous assistons à une scène de ménage chez un couple de l'arbre voisin. L'un des deux partenaires est obligé d'aller "se faire voir ailleurs" .... tandis que le couple du nid très voisin reste stoïque et indifférent: ils doivent avoir l'habitude .... Suspect

-253-



Ainsi va la vie dans la savane Africaine .....


-------

La deuxième partie de ce voyage en Tanzanie s'achève sur cette prise de becs entre Hérons.

Pour essayer de limiter le temps de chargement du sujet, j'ai préféré réduire la longueur de l'épisode, mais l'histoire n'est pas terminée et bientot, vous pourrez prendre connaissance de la suite que vous trouverez : ICI


Ce sera: TANZANIE: Retour vers la vie sauvage ... Troisième partie.



A suivre ....... bounce bounce
claudy
claudy
ADMINISTRATEUR EN PLATINE
ADMINISTRATEUR EN PLATINE

Nombre de messages : 20737
Masculin Age : 49
Localisation : Moselle
Profession : Technico Commercial
Niveau photo : Amateur averti
Expérience : > 20 ans

Boitier : Nikon FX & DX
Objectifs : Nikon, du 10.5 au 500 mm
Date d'inscription : 01/12/2008
Réputation : 0

Re: TANZANIE: Retour vers la vie sauvage ... Deuxième partie.

Message par claudy le Lun 7 Fév 2011 - 21:12

Vous pouvez laisser un commentaire sur la deuxième partie en cliquant ICI


-------------------------------------------------
www.claudy57.fr


Profitons de l'instant présent ...

Claudy

Contenu sponsorisé

Re: TANZANIE: Retour vers la vie sauvage ... Deuxième partie.

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 18 Mar 2019 - 15:16